L’automatisation des contrôles internes est devenue une nécessité pour les entreprises. Elle permet d’améliorer l’efficacité et la précision des contrôles mais aussi de réduire les coûts relatifs aux contrôles manuels. Dans le cadre du renforcement de ses contrôles comptables (Loi Sapin 2), le Groupe Michelin a saisi l’opportunité de digitaliser ses activités de contrôle interne. 

À l’occasion de la conférence annuelle de l’IFACI, Supervizor a proposé au groupe Michelin d’intervenir sur le sujet pour partager leur retour d’expérience. 

L’approche progressive de Michelin 

Michelin a adopté une approche progressive pour délivrer ses contrôles, en tenant compte de l’impact sur le business et de l’effort d’automatisation du contrôle. Il faut “rêver grand et commencer petit” recommande Damien Guyonnet, Global Process Owner Finance Corporate chez Michelin. Selon l’expert, la démarche est certes ambitieuse mais il faut rester pragmatique pour y arriver. Cette approche est ainsi en ligne avec leur feuille de route pluriannuelle, créant ainsi de la valeur tout en restant cohérente avec l’objectif final. 

Au sein du groupe, la priorisation s'est faite selon trois critères principaux : 

  • la cartographie des risques comme point de départ du projet 
  • les départements : en priorisant les plus concernés cette mise en place et en fonction de la facilité d'automatisation des contrôles 
  • les contrôles susceptibles de provoquer un impact significatif et démontrer la valeur ajoutée dans la vie des employés et des partenaires de manière simple et agile. 

Michelin utilise différents ERPs. Oracle est le principal, il représente environ 75% de ses ventes. Le groupe doit être capable de gérer un environnement où la donnée source est décentralisée et déstructurée, ce qui constitue un véritable challenge. 

L’automatisation des contrôles et la gestion des anomalies 

L’initiative d’automatisation est menée sous forme de projet avec une animatrice de contrôle interne. Les contrôles sont automatisés en fonction de l’effort technologique nécessaire pour les automatiser et de la création de valeur pour l'utilisateur. Le coût du contrôle reste élevé s’il n’est pas automatisé, car cela reste manuel et basé sur des analyses faites sous Excel. 

L’automatisation du contrôle permet de faire des contrôles systématiques sur l’ensemble des transactions de manière continue. Lorsqu’un contrôle automatisé détecte une anomalie, il est important de pouvoir remonter la source et de corriger le problème. 

L’avenir de l’automatisation des contrôles internes est prometteur. Avec l’avancement de la technologie et l‘amélioration continue de Supervizor, l’outil sera capable de faire de plus en plus de contrôle et traiter de plus en plus de source de données différent  

L’automatisation des contrôles internes est un processus complexe qui nécessite une planification minutieuse, une mise en œuvre progressive et une gestion efficace des anomalies. Le groupe Michelin offre un excellent exemple de la manière dont ce processus peut être géré avec succès. En adoptant une approche progressive et en utilisant la solution Plug and Play d’audit analytics continu, Supervizor, Michelin a réussi à créer de la valeur tout en restant cohérent avec son objectif final. C’est une leçon précieuse pour toutes les entreprises qui cherchent à améliorer leur efficacité et leur précision en matière de contrôle interne. 

You may also like

Quelles différences entre l’audit interne et le contrôle interne ?
Quelles différences entre l’audit interne et le contrôle interne ?
15 septembre, 2021

L’audit et le contrôle internes sont deux aspects différents d’une entreprise, comprenant chacun leurs spécificités. Ces...

Comment se passe le contrôle de l'AFA
Comment se passe le contrôle de l'AFA
12 mai, 2021

L’Agence Française Anticorruption est un service à compétence nationale créé à la suite de la Loi relative à la transpar...

Les complémentarités du contrôle continu et des missions d’audit
Les complémentarités du contrôle continu et des missions d’audit
2 novembre, 2020

Le contrôle interne continu se définit par l’application de contrôles automatisés à une fréquence déterminée sur les sys...